Contact

Satt Lutech Satt Lutech Satt Lutech

Contactez-nous 01 78 94 68 51

HFEBoost contre la Cyberattaque

HFEBoost contre la Cyberattaque

HFEBoost contre la Cyberattaque

14 septembre 2016

Par : admin

Parmi les méthodes cryptographiques utilisées aujourd’hui en informatique celles s’appuyant sur des systèmes de clefs publiques librement accessibles sont particulièrement pertinentes et permettent de se protéger efficacement contre les cyberattaques. L’équipe PolSys, commune entre le Laboratoire d’Informatique de l’Université Paris 6 (UPMC/CNRS) et l’INRIA, a développé une technologie de chiffrement asymétrique qui semble particulièrement prometteuse pour une utilisation dans les canaux sécurisés B2B, la certification numérique ou encore la certification SSL, sujets d’intérêt fort dans différents secteurs économiques. Cette solution sera probablement à même de résister dans l’avenir à la puissance d’un ordinateur quantique. C’est un aspect différenciant de cette technologie lorsque l’on sait que les standards en cryptographie à clef publique devront être prochainement remplacés par des algorithmes présentant une telle résistance.

19b1a10c2a8ed261-3880217547-jpg

Considérant le potentiel économique du sujet (ex. données échangées avec les objets connectés, standardisation) l’équipe de recherche et Lutech ont construit un programme de maturation visant à finaliser le développement de l’algorithme et à s’assurer, en condition réelles auprès d’un acteur expert du sujet, de la pertinence de la technologie.

L’armée de terre, conjointement avec la Direction Générale de l’Armement (DGA), a ainsi proposé de valider ce cryptosystème en environnement significatif avec d’autres technologies innovantes. Au cours de tests terrain conduits mi-novembre 2015, une centaine d’intervenants issus des unités de combat et de renseignement terrestre et des équipes SIC (système d’information et de communication) Défense ont évalué la solution avec des critères axés sur l’intégrité et la disponibilité des données (texte, images et photos) échangées via ce cryptosystème innovant ainsi que la robustesse aux attaques.

Les travaux de recherche de Ludovic Perret, maître de conférences à UPMC, et Jean-Charles Faugère, responsable de l’équipe PolSys et directeur de recherche INRIA, porteurs du projet, concernent notamment l’évaluation de la sécurité des primitives cryptographiques dans le domaine de la cryptanalyse algébrique.

Ludovic Perret et Jean-Charles Faugère ont accepté de partager avec nous leur expérience de porteurs de projet :

SL : Le temps que vous consacrez au programme est-il profitable à vos missions d’enseignant chercheur ? 

Ludovic Perret nous a indiqué que l’activité de valorisation correspondait à une évolution du métier d’enseignant chercheur et que celle-ci était désormais intégrée dans son quotidien. Il lui est indispensable d’aménager son temps pour assurer à la fois les activités de recherche, d’enseignement, d’administration dans le laboratoire, de diffusion de la connaissance ainsi que son investissement dans le programme de maturation. De manière générale il considère que l’activité de valorisation lui donne accès aux réalités du marché et que cela permet non seulement d’alimenter sa recherche mais également de lier plus clairement le contenu de son enseignement avec l’actualité. Ainsi, le sujet dont il est question dans le programme de maturation, compte tenu de sa complexité, est susceptible d’être utilisé pour la formation d’étudiants de niveau master 2.

D’expérience, il souligne que les missions de diffusion scientifique, qui conduit à diffuser de manière large des informations, et de valorisation, qui nécessite parfois de maintenir confidentielle un certain nombre d’information, ne sont pas incompatibles.


SL : Quelle a été votre motivation pour vous impliquer avec Lutech dans la mise en place d’un programme de maturation ? 

La rencontre entre l’équipe PolSys et Lutech s’est faite lors d’une action de sensibilisation (*) organisée par la société afin de rencontrer des équipes de recherche et valoriser leur activité. Les porteurs indiquent qu’ils ont à cette occasion présenté leurs travaux et qu’ils ont convenu avec le chef de projet présent qu’il était opportun d’envisager la mise en place d’un programme de maturation compte tenu du contexte industriel autour de la cryptographie. Ils estiment que la visite de Lutech au LIP6 a pour eux été une très bonne occasion pour engager la démarche.

(*) Pour toute demande merci de nous contacter


SL : Votre implication dans un programme de maturation vous a-t-elle conduits à faire évoluer la manière dont vous abordiez vos travaux de recherche ? Quels bénéfices pour le laboratoire attendez-vous du transfert de technologie ? 

A ce stade les porteurs indiquent qu’il leur est difficile de répondre, le programme ouvre pour eux différentes perspectives mais tant qu’il n’est pas terminé ils ne peuvent se positionner. Il leur semble envisageable par la suite que l’équipe de recherche se voit renforcée ou qu’un ou plusieurs de ses membres rejoigne l’industrie.


(l’équipe a mis en place un site internet dédié au projet http://www-salsa.lip6.fr/Links/hfeboost.html)

Voir la fiche techno correspondante

Voir la démarche de sensibilisation

test